1. Lexique > Classe d'actifs
  2. Marchés émergents
Menu
Lexique > Classe d'actifs

Marchés émergents

Marchés émergents

La notion de «marchés émergents» est apparue dans les années 1980 pour désigner des pays en développement offrant des opportunités pour les investisseurs. Sont généralement considérés comme tels des pays dont le dynamisme économique et démographique alimente un potentiel de croissance supérieur à celui des pays développés.

L’investissement sur les marchés émergents se caractérise donc par des perspectives de rendement également attractives, et leur corrélation relativement faible avec les marchés développés est un gage de diversification. Ce type d’investissement peut néanmoins comporter des niveaux de risque plus élevés en comparaison des marchés développés, ce qui s’explique, entre autres, par des facteurs de change, de liquidité et de gouvernance économique ou politique, ainsi que par une éventuelle insécurité juridique.

Etant donné la complexité et les spécificités des pays émergents, il est essentiel de disposer d’une solide expertise sur les marchés locaux pour y investir. A ce titre, les fonds d’investissement gérés par des professionnels spécialisés restent une porte d’accès privilégiée vers les marchés émergents.

Cet univers d’investissement ne cesse de gagner de l’importance au sein des portefeuilles, et le monde de la finance a imaginé plusieurs acronymes pour tenter de regrouper sous une même appellation certains pays émergents présentant des caractéristiques similaires.

Ainsi, le concept des BRIC a été conçu en 2001 par Jim O’Neill, chef économiste de Goldman Sachs, pour désigner les figures de proue de l’univers émergent, à savoir le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine. L’Afrique du Sud a été ajoutée à l’acronyme quelques années plus tard pour former BRICS (le S faisant référence à South Africa). Plus récemment, le même Jim O’Neill a proposé de réunir sous l’acronyme MINT le Mexique, l’Indonésie, le Nigeria et la Turquie; autrement dit les principaux poids lourds émergents après les BRICS. L’acronyme CIVETS, popularisé par la banque HSBC, désigne pour sa part le groupe formé par la Colombie, l’Indonésie, le Viêtnam, l’Egypte, la Turquie et l’Afrique du Sud – un sous-ensemble d’économies émergentes à haut potentiel.

Actions des marchés émergents
Nos expertises

Expertise d'investissement

Découvrez l’ensemble de nos expertises en matière de services d’investissement.