1. Newsroom
  2. Investir en actions pour préserver la planète
Menu
UBP dans la presse 26.10.2018

Investir en actions pour préserver la planète

Investir en actions pour préserver la planète

Bilan (03.10.2018) - Aujourd’hui, la nécessité d’apporter des solutions concrètes pour lutter contre les fléaux tels que le dérèglement climatique ou la pollution environnementale est l’affaire de tous.


Les stratégies actions à impact positif durable, ou Impact Investing, offrent aux investisseurs la possibilité d’apporter une contribution tangible à la préservation de la planète, tout en misant sur la performance.

Une certaine confusion subsiste aujourd’hui entre le concept d’Impact Investing et d’autres stratégies d’investissement responsable apparentées, mais néanmoins distinctes. Par exemple, l’intégration de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans le processus d’investissement avec l’objectif de dégager des rendements supérieurs à ce qu’ils seraient sans leur prise en compte.

Si l’impact Investing accorde lui aussi une large place aux critères ESG, au même titre qu’à l’analyse des fondamentaux financiers, ce ne sont pas ces critères-là qui sont déterminants dans les décisions d’investissement mais plutôt « l’intention » des sociétés. Ainsi, par exemple, des compagnies pétrolières peuvent avoir une bonne note ESG, résultat d’importants efforts en matière de bien-être des employés, de règles de gouvernance ou encore d’une gestion responsable de la chaîne d’approvisionnement. Elles ne pourraient pas, cependant, faire partie des sociétés dites à impact positif, dans la mesure où leur chiffre d’affaires n’est pas généré avec l’intention de participer à la lutte contre le réchauffement climatique ou la pollution environnementale.

L’univers des sociétés cotées, en particulier les secteurs portant l’accent sur l’innovation, recèle de nombreuses pépites exerçant un impact positif, tout en se distinguant par leur potentiel de rendement attractif. C’est le cas, par exemple, dans l’agroalimentaire. L’exigence d’un meilleur étiquetage et d’une composition plus saine des produits est désormais une tendance prépondérante qui pénalise les acteurs traditionnels. Sous la pression des régulateurs et des consommateurs, ils sont obligés de repenser leurs processus et de reformuler leurs recettes sans pour autant répercuter la totalité de la hausse des coûts sur le consommateur final. Mais quand un secteur se transforme, ce qui est contraignant pour les uns crée parfois des opportunités pour les autres. Un certain nombre de sociétés pionnières, telles que Chr. Hansen, au Danemark, Kerry Group, en Irlande, ou BRAIN, en Allemagne, ont conçu des alternatives naturelles au sel, au sucre ou au gras, tout en respectant les qualités gustatives des produits. De plus en plus sollicitées par les géants de l’agroalimentaire, elles bénéficient d’un solide potentiel de croissance.

La lutte contre le réchauffement climatique constitue un autre terrain de prospection naturel pour l’Impact Investing, et qui s’étend bien au-delà des seules sociétés actives dans les énergies renouvelables. Ainsi, en permettant de réduire l’empreinte environnementale du domaine de la construction, les sociétés qui développent des matériaux innovants, tel que l’Irlandais Kingspan ou le Suisse Sika, présentent des profils intéressants.

L’une des pierres angulaires de l’Impact Investing réside dans la qualité de l’évaluation des performances extra-financières des sociétés. Au-delà de remplir les critères de performances financières classiques, un fonds actif dans l’Impact Investing se doit de produire des résultats sur un certain nombre d’indicateurs clés attestant d’une convergence des objectifs des sociétés sélectionnées avec les Objectifs de développement durable de l’ONU . Ces indicateurs peuvent être globaux, comme l’empreinte carbone, ou spécifiques à l’activité d’une société, par exemple la quantité de filets de pêche retraités en fibre pour l’industrie du textile. Il reste encore des progrès à accomplir, mais plus ces indicateurs deviendront disponibles et par conséquent comparables, plus les investisseurs convaincus par la pertinence de l’Impact Investing seront nombreux.

Investissement responsable

Leggett-Victoria-150x150px.jpg

Victoria Leggett
Head of Responsible Investment for Asset Management

Expertise

Impact investing - Contributing to a more sustainable future

What are the key features of impact investing?

Read more

Actualités les plus lues

UBP dans la presse 03.02.2021

Compelling opportunities in Japanese small-cap techs

Funds Society (28.01.2021) - An improvement in corporate governance, a stable government and a leading edge in digitalisation and robotics are making the Japanese small-cap segment a rich source of attractive opportunities for selective investors, says UBP Senior Analyst Cédric Le Berre.

UBP dans la presse 01.03.2021

La conformité à l’ère de la ‘RegTech’

Le Temps (01.03.2021) - Depuis deux décennies, l’adaptation des banques privées suisses à la prolifération de nouvelles réglementations, au renforcement des exigences de conformité fiscale, et à la globalisation de la clientèle s’apparente véritablement à une épreuve d’endurance. 

UBP dans la presse 18.05.2021

L’agilité: facteur clé de succès de la banque privée suisse

Le Temps (17.05.2021) - La gestion de fortune suisse, parfois présentée comme traditionnelle, pour ne pas dire «old fashion», s’est encore une fois révélée être un secteur agile et innovant, lui permettant de conserver son leadership.


A lire également

UBP dans la presse 28.07.2021

Allier impact positif et profitabilité

Bilan (26.07.2021) - S’il existe traditionnellement une forte divergence entre nos modes de vie et nos approches d’investissement, la situation a récemment évolué. Un nombre croissant d’entreprises cotées s’attachent ainsi désormais à comprendre leur place dans le monde en dépassant le simple cadre des profits financiers.

UBP dans la presse 26.07.2021

Le Libor est mort, vive le Saron !

Le Temps (26.07.2021) - Le compte à rebours final est lancé. Dans moins de six mois, le 1er janvier 2022, le monde de la finance basculera dans l’ère post-Libor (London Interbank Offered Rate).

UBP dans la presse 21.07.2021

L’amélioration de la gouvernance des entreprises au Japon renforce l’attrait de ce marché

Agefi Actifs (23.07.2021) - L’amélioration significative de la gouvernance des entreprises au Japon – marquée notamment par la place plus importante accordée aux femmes dans les instances dirigeantes – peut constituer un catalyseur de longue durée venant renforcer le dynamisme du marché japonais.