1. Newsroom
  2. Opportunités et menaces dans un monde désynchronisé
Menu
UBP dans la presse 20.12.2018

Opportunités et menaces dans un monde désynchronisé

Opportunités et menaces dans un monde désynchronisé

Agefi (18.12.2018) - Début 2018, les investisseurs avaient toutes les raisons de s’enthousiasmer: la poursuite de la croissance globale synchronisée dans le sillage de 2017 venait confirmer que la crise était derrière nous.


Cependant, même si les marchés financiers sont restés attractifs, les investisseurs ont rapidement dû se faire à l’idée que les performances seraient désormais plus modestes et que la volatilité ferait son grand retour vu le contexte ambiant – normalisation des politiques monétaires, valorisations actions proches des plus hauts historiques, rendements obligataires près de leurs plus bas, et spreads de crédit extrêmement tendus. Bien qu’un certain nombre de signaux laissent envisager une bonne tenue des marchés en 2019, le paysage s’annonce très contrasté, et la fragmentation de l’économie globale sera le thème dominant de l’année à venir.

Les Etats-Unis conservent leur avance dans le cycle économique et monétaire, comme en atteste la vigueur du dollar. L’Europe est enfin parvenue à s’extirper de sa déflation post-crise, mais la reprise reste timide et le continent apparaît morcelé. Quant aux marchés émergents, ils ont connu une profonde dislocation, avec l’Asie qui maintient le cap, alors que l’Amérique latine, l’Europe de l’Est et le Moyen-Orient sont tous marqués par une forte dispersion.

Exacerbée par un climat géopolitique très tendu, en particulier en Europe et au Moyen-Orient, cette fragmentation a pour effet d’altérer la visibilité et s’accompagne d’une montée des risques. Par ailleurs, le resserrement opéré par les banques centrales devrait mettre sous pression les rendements de long terme, tandis que de nouvelles mesures tarifaires pourraient encore peser sur la Chine, mais également sur les constructeurs automobiles européens et japonais.

La gestion des risques occupant une place centrale dans notre approche d’investissement, nous avons veillé à privilégier une exposition de duration courte («short duration») pour contrer le mouvement de «sell-off» sur les obligations tout au long de l’année. Nous avons en outre effectué une rotation en faveur de solutions de crédit hors dettes d’entreprises afin de nous prémunir contre la volatilité sur les marchés obligataires.

Pour 2019, nous entendons maintenir notre exposition de «short duration» sur les Etats-Unis. En ce qui concerne l’Europe, les investisseurs ont tout intérêt à se montrer prudents, même si, avec trois ans de décalage, ses marchés obligataires devraient logiquement faire l’objet d’un repricing et d’une pentification des courbes de taux.

Compte tenu des perspectives de performances modestes sur les diverses classes d’actifs pour 2019, nous encourageons les investisseurs à opérer un repositionnement tactique du côté des produits structurés et des stratégies de hedge funds, de façon à contenir le risque baissier en cette période de volatilité accrue.

Les entreprises sont confrontées à une pression toujours plus forte sur les coûts et à une croissance des bénéfices plus limitée. L’exposition aux actions à capital garanti offre une réelle protection face à l’accentuation des incertitudes. Nous nous sommes désormais désengagés du secteur de l’énergie, pour nous concentrer sur les entreprises les plus innovantes dans les secteurs de la technologie et de la santé. D’un point de vue stratégique, les investisseurs ont aujourd’hui l’opportunité de réorienter leurs préférences tout en allongeant leur horizon d’investissement, pour s’appuyer plus largement sur les tendances séculaires et l’analyse des sociétés en vue d’ajouter de la valeur. A cet égard, l’impact investing, un segment porteur de l’investissement responsable, devrait encore connaître une forte expansion, d’autant plus que la génération des Millennials commence à investir.

Expertises d'investissement

LOK Michael.jpg

Michaël Lok
Co-CEO Asset Management & Group CIO

Expertise

Actions globales

Investir dans des sociétés affichant un profil de création de valeur supérieur et pérenne.


A lire également

UBP dans la presse 01.03.2024

Préférer le Japon à l’Inde et à la Chine

Allnews, Emmanuel Garessus (28.02.2024) - Après des décennies de déception, les actions japonaises sont en forte hausse. L’indice Nikkei 225 a gagné 41% en un an et 15% depuis le début de 2024.

UBP dans la presse 23.02.2024

UBP seeks to double Middle East business in five years

Citywire Middle East, Paromita Dey (13.02.2024) - The Swiss private bank is looking to expand its Middle East business by targeting new markets in the region.

UBP dans la presse 22.02.2024

Gold prices should consolidate

Finanz und Wirtschaft (17.02.2024) - In January, gold traded in a tight range of between USD 2,000 and USD 2,050 per oz. This tight trading range reflected a generally subdued trading environment – three-month implied volatilities fell to levels of around 10% – which is a relatively low level of volatility for the yellow metal.