1. Newsroom
  2. L’appétit pour les obligations convertibles à 0%
Menu
UBP dans la presse 14.02.2020

L’appétit pour les obligations convertibles à 0%

L’appétit pour les obligations convertibles à 0%

Allnews (07.02.2020) - «2019 a été une très bonne année pour le marché primaire», estime Marc Basselier, responsable de la gestion Obligations convertibles à l’UBP.


Volonté de s’exposer aux actions tout en se protégeant contre une correction, diversification des actifs, stratégies asymétriques – les émissions d’obligations convertibles (OC) assorties de coupons à 0% remportent un franc succès en raison de leur convexité. Dans le sillage de l’assouplissement quantitatif, ces titres hybrides – à mi-chemin entre les obligations et les actions – offrent des rendements négatifs dans le cas où la conversion de l’obligation en actions n’a pas lieu. Une rémunération a priori bien insuffisante au regard de leur rang de subordination inférieur. «Elles ne sont pas pour autant inintéressantes, car leur performance est liée à l’évolution de l’action sous-jacente», estime Marc Basselier, responsable de la gestion Obligations convertibles à l’UBP.

Un univers plus diversifié

La tendance de fond des rachats d’actions propres par les entreprises a marqué l’année passée. Inversement, le marché primaire mondial des OC, dont les émissions ont atteint 85 milliards de dollars, est en effervescence:

«2019 a été une très bonne année pour le marché américain avec 60 milliards de dollars de nouvelles émissions, et une des meilleures années depuis 2001 en Europe après le rattrapage du second semestre» 

commente Marc Basselier. D’ailleurs, certaines de ces émissions auraient financé des rachats d’actions propres «pour des raisons d’optimisation des bilans», précise-t-il.

Depuis quatre ans, certains secteurs non représentés jusqu’ici – comme la distribution alimentaire «take away», les softwares ou les semi-conducteurs, ainsi que des sociétés de croissance – sont venus s’ajouter à l’univers d’investissement. L’on a même vu des émissions d’OC vertes telles que celles de NeoN, une jeune société qui produit des éoliennes: «Sa première émission au deuxième trimestre a bien démarré, avec une petite souche», ajoute Marc Basselier.

Sélectivité dans le choix des titres

Avec des primes de conversion largement supérieures à 20%, les OC sont-elles toujours pertinentes à l’heure où les actions atteignent des sommets historiques? «La durée de vie des OC est de cinq à sept ans, ce qui procure des primes totalement correctes», explique Marc Basselier. Selon le spécialiste, d’autres critères comme la sensibilité des OC aux actions et leur protection contre une correction des marchés méritent davantage d’attention. «Dans l’univers européen, l’exposition aux actions est de 40% pour un plancher obligataire de 12% inférieur. Des expositions tout aussi attractives se retrouvent également dans le luxe, avec la dernière émission en LVMH, de maturité 2022, qui affiche une prime de conversion de 20% environ.»

Convertible bonds

Interview de Marc Basselier réalisée par Salima Barragan pour Allnews


Basselier_Marc_150x150_2.jpg
Marc Basselier
Head of Convertible bonds

Expertise

Gestion discrétionnaire – vous êtes toujours aux commandes

Parce que vos objectifs sont uniques, nous vous proposons un service de gestion discrétionnaire exclusif.

Lire plus
Expertise

Swiss & Global Equities

Why Swiss equities now? This market offers equity investors the stability and agility they need to navigate this volatile period. 

Read more
Expertise

European Equities

European equities offer unrivalled opportunities in terms of breadth of sector and market exposure.

Read more

Actualités les plus lues

UBP dans la presse 23.11.2020

Frontier debt comes of age

Financial Investigator (20.11.2020) - Frontier debt has grown significantly over the past decade and now warrants serious consideration as a dedicated allocation in investors’ portfolios.

UBP dans la presse 18.12.2020

The drift towards thematic investing

Rankia Pro (12.2020) - Interview with Didier Chan-Voc-Chun, UBP’s Head of Multi-Management & Fund Research

UBP dans la presse 04.01.2021

The rise of UBP’s impact strategy

Funds Society (14.12.2020) - The first strategy in UBP's impact investing platform, Positive Impact Equity, has been going from strength to strength since its inception. Impact investing specialist Yvan Delaplace details the strategy’s investment process and broader sustainability trends in the sector.


A lire également

UBP dans la presse 12.05.2021

Le secteur automobile sur la voie du tout électrique ?

Option Finance (21.03.2021) - Ces six derniers mois, trois constructeurs automobiles ont fait des annonces importantes, laissant envisager un avenir propice aux véhicules électriques à batterie (BEV), mais aussi la fin des véhicules à moteur à combustion interne (ICE).

UBP dans la presse 07.05.2021

Positioning for rising real rates over the medium term

Institutional Money (06.05.2021) - In recent months, nominal interest rates have increased globally. While this trend is expected to continue, the drivers of this move are likely to change, thereby affecting how investors position themselves in fixed-income markets.

UBP dans la presse 05.05.2021

UBP’s wealth management model in Asia

Hubbis (03.04.2021) – Hubbis recently spoke with Michael Blake, CEO UBP Asia, as he cast his eye over the regional wealth management market and explained why he and UBP remain so optimistic about private banking in the region.