1. Newsroom
  2. Élections italiennes: un tournant pour la croissance du pays
Menu
UBP dans la presse 26.02.2018

Élections italiennes: un tournant pour la croissance du pays

Élections italiennes: un tournant pour la croissance du pays

Fondi e Sicav (26.02.2018) - Une coalition fragile pourrait constituer un réel frein aux performances économiques futures.


Une confiance essentielle pour la croissance

La confiance est primordiale pour la poursuite d’une croissance soutenue. Les principaux moteurs de la reprise économique sont les secteurs domestiques, mais la récente performance du PIB italien (1,5% en 2017) reste au-dessous de la moyenne de l’Union européenne (UE) (2,5%). Un parlement sans majorité ou une coalition fragile pourrait ainsi constituer un réel frein aux performances économiques futures: si le prochain gouvernement décide de stopper les réformes ou d’opérer un véritable retour en arrière, l’Italie aura du mal à se remettre sur les rails d’une croissance plus ferme à moyen terme, mais aussi à participer activement au renouvellement du projet européen, cher à Emmanuel Macron et Angela Merkel.

La croissance conjoncturelle s’est renforcée mais la croissance structurelle demeure faible: l’Italie affiche actuellement un excédent de sa balance courante (2,7% en 2017), et son déficit budgétaire est inférieur à 2%. Ces résultats positifs doivent encore être consolidés par une politique économique claire qui favorise les réformes (emploi, secteur public, nouvelles technologies et services) et maintienne l’objectif de long terme d’un meilleur équilibre des finances publiques. La participation à l’UE est également au cœur du débat politique en Italie, mais les problèmes attachés au processus du Brexit devraient limiter le risque d’une sortie du pays de l’Union.

De bonnes perspectives sur les bénéfices soutiennent les actions

Les vues de marché sur l’Italie demeurent optimistes, et cela devrait durer tant que la reprise se maintiendra et que le secteur bancaire poursuivra sur la voie des réformes. Ce dernier a fait l’objet de certaines craintes par le passé et cela a pénalisé le marché, mais les perspectives se sont améliorées, et le secteur a généré une solide performance depuis le début de l’année.

En outre, la croissance des bénéfices des sociétés en Italie apparaît soutenue (16,8% pour 2018 selon le consensus IBES), tandis que les valorisations restent relativement modérées en comparaison des autres marchés développés, et notamment à l’Europe. La tendance de croissance devrait continuer à alimenter les performances du marché, sauf surprise fâcheuse à l’issue des élections.

Le marché obligataire apparaît serein à la veille des élections

Aucun risque systémique majeur n’a été valorisé par les marchés obligataires dans la perspective de ces élections. Le spread des obligations italiennes à 10 ans avec le Bund allemand s’est rétréci ces derniers mois, alors que la volatilité a crû sur l’ensemble des classes d’actifs. En janvier, la BCE a diminué le montant de ses rachats d’obligations italiennes parallèlement à la réduction globale de son programme d’assouplissement quantitatif (QE) (avec des rachats mensuels ainsi abaissés à EUR 30 milliards), mais elle a relevé la duration des obligations italiennes rachetées. La BCE a contribué, par ces rachats, à réduire le coût du capital dans les pays périphériques européens depuis 2012. Ainsi, lorsque ce processus parviendra à son terme (probablement à la fin 2018), les fondamentaux italiens auront une influence essentielle sur l’évolution des spreads et des rendements obligataires.

UBP Market Insight

GAUTRY_Patrice_UBP_72dpi-9511.jpg

Patrice Gautry
Chief Economist

Expertise

Swiss & Global Equities

Why Swiss equities now? This market offers equity investors the stability and agility they need to navigate this volatile period. 

Read more
Expertise

European Equities

European equities offer unrivalled opportunities in terms of breadth of sector and market exposure.

Read more

Actualités les plus lues

UBP dans la presse 12.10.2020

Quand le banquier privé se réinvente

Le Temps (12.10.2020) - Rares sont les professions à avoir dû se renouveler aussi profondément que celle de banquier privé sous l’effet de l’environnement extérieur. Certes, le conseil et la confiance sont, et resteront, la quintessence du métier, mais le relationship manager (RM) d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec celui d’avant la crise de 2008.

UBP dans la presse 21.08.2020

Does private education generate positive impact?

Environmental Finance (14.08) - There is a strong argument for saying that private education has no place in impact investing because education is a basic public good that should be freely accessible to all. 

UBP dans la presse 03.08.2020

Une nouvelle ère propice aux hedge funds

Le Temps (03.08.2020) - Sur la décennie écoulée, les hedge funds, pénalisés par la faiblesse persistante des taux d’intérêt et l’effacement de la volatilité, ont peiné à offrir des rendements satisfaisants.


A lire également

UBP dans la presse 23.11.2020

Frontier debt comes of age

Financial Investigator (20.11.2020) - Frontier debt has grown significantly over the past decade and now warrants serious consideration as a dedicated allocation in investors’ portfolios.

UBP dans la presse 20.11.2020

What will it take for responsible investing to change the world?

Good With Money (20.11.2020) – Victoria Leggett, Head of Impact Investing at UBP, and Eli Koen, Fund Manager, recently took part in a Good With Money podcast, a series in which experts discuss current ethical investment trends.