1. Newsroom
  2. « Je ne crois pas au no deal ! »
Menu
UBP dans la presse 04.02.2020

« Je ne crois pas au no deal ! »

« Je ne crois pas au no deal ! »

Investir (03.02.2020) - Interview avec Patrice Gautry, Chef Economiste de l'UBP


Qu'attendre des négociations sur la relation future entre Union européenne et le Royaume-Uni?

Les deux parties sont d'accord pour divorcer, mais comment reconstruire la relation est le sujet des négociations de l’année. L'objectif de Londres est d'obtenir un accès le plus large au marché européen, le moins coûteux, sans contrainte, et qu'il puisse être transposé aux pays hors de l’Union européenne. C'est la philosophie de Londres. L'UE, elle, est favorable à un accès mais avec des conditions en termes de tarifs, de segment de marchés (distinction entre biens et services) ou de règles comme la libre circulation des personnes.

La négociation va révéler ce que le Royaume-Uni est prêt à accepter, notamment en termes de respect des juridictions européennes, et ce que l’UE est prête à lâcher en termes de «barrières» à l'entrée du marché.

La deuxième difficulté est le délai imparti. Londres veut en finir avant la fin décembre 2020. La négociation devra être réalisée avant la fin du premier semestre pour laisser la place au travail législatif dans la seconde partie de l'année. Tous les Parlements de l’UE devront, en effet, adopter le même texte.

Quel est votre scénario le plus vraisemblable?

Deux grands modèles existent pour les échanges commerciaux entre les deux zones: la Norvège et la Suisse d' un côté, le Canada de l'autre.

Dans le cas du Canada, il n'y a pas de reconnaissance de juridiction européenne sur les échanges. Le commerce est régulé de manière libre sans réciprocité. Il n'y a pas de libre circulation des personnes. Les droits de douane sont plus faibles que dans le simple cadre régi par l'OMC, et ce sans dumping. Dans le cas norvégien et suisse, le libre commerce est assorti d'une liberté des mouvements des personnes, des capitaux. Les deux pays versent également une participation financière à Union européenne mais sans participer aux décisions. Evidemment, Londres préfère un accord du type de celui du Canada, voire plus large. Londres veut la plus grande liberté pour son secteur financier et surtout l'accès le plus large au marché européen. L'idée peut être un accord rapide type Canada avec des approfondissements programmés dans futur, sur des points ou des secteurs spécifiques.

Peut-on avoir un no deal?

Je n'y crois pas. S'il n' y avait pas d'accord, le divorce prendrait la forme d'un hard Brexit. Cela devrait être évité car le gouvernement de Boris Johnson et l'Europe se sont accordés sur des principes de relations futures.

La chancelière Angela Merkel fait tout son possible pour qu'il y ait un accord, tout comme les lobbies industriels européens et anglais. Il y a une obligation de réussite.

Actions européennes

patrice_gautry150x150.jpg
Patrice Gautry
Chief Economist

Expertise

Swiss & Global Equities

Why Swiss equities now? This market offers equity investors the stability and agility they need to navigate this volatile period. 

Read more
Expertise

European Equities

European equities offer unrivalled opportunities in terms of breadth of sector and market exposure.

Read more

Actualités les plus lues

UBP dans la presse 21.08.2020

Does private education generate positive impact?

Environmental Finance (14.08) - There is a strong argument for saying that private education has no place in impact investing because education is a basic public good that should be freely accessible to all. 

UBP dans la presse 12.10.2020

Quand le banquier privé se réinvente

Le Temps (12.10.2020) - Rares sont les professions à avoir dû se renouveler aussi profondément que celle de banquier privé sous l’effet de l’environnement extérieur. Certes, le conseil et la confiance sont, et resteront, la quintessence du métier, mais le relationship manager (RM) d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec celui d’avant la crise de 2008.

UBP dans la presse 27.05.2020

COVID-19 and Sustainable Investing

The Good Investment Review (04.2020) - Common allies or Incompatible bed fellows


A lire également

UBP dans la presse 23.11.2020

Frontier debt comes of age

Financial Investigator (20.11.2020) - Frontier debt has grown significantly over the past decade and now warrants serious consideration as a dedicated allocation in investors’ portfolios.

UBP dans la presse 20.11.2020

What will it take for responsible investing to change the world?

Good With Money (20.11.2020) – Victoria Leggett, Head of Impact Investing at UBP, and Eli Koen, Fund Manager, recently took part in a Good With Money podcast, a series in which experts discuss current ethical investment trends.