Menu
Expertises d'investissement

Japanese Equities

Le Japon est la troisième puissance économique mondiale et représente la deuxième composante la plus importante de l’indice MSCI AC World.



THÈSE D’INVESTISSEMENT

Dans les années à venir, le Japon devrait connaître sa période la plus stable sur le plan politique depuis le gouvernement Koizumi, créant ainsi un contexte propice aux réformes. Le Premier ministre, S. Abe, a pris conscience qu’il était essentiel de modifier les anticipations pour mettre fin au cercle vicieux de la déflation et de la régression économique, et faire ainsi place à un cercle vertueux d’inflation et de croissance.

  • Le Japon se distingue de par ses industries leaders dans des secteurs haut de gamme et à fortes marges.
  • Le pays bénéficie d’une exposition stratégique à la croissance de la consommation asiatique.
  • L’économie japonaise affiche une nette embellie, portée par le vaste train de réformes de S. Abe («Abenomics»).
  • Les données macroéconomiques montrent des signes forts d’amélioration.
  • Les valorisations sont très attractives, tant en termes absolus que relatifs.

PHILOSOPHIE ET ÉQUIPES D’INVESTISSEMENT

Dans le but de renforcer son expertise sur le marché actions japonais, l’UBP a conclu des partenariats avec des gérants leaders et parmi les plus reconnus de l’industrie. Ces gérants couvrent les secteurs des petites et moyennes capitalisations, et des titres dits «de substance» (i. e. de type «value»); chaque gérant applique une philosophie d’investissement spécifique et dispose d’une équipe de gestion dédiée, possédant une expérience approfondie.

Notre gamme de fonds

Fonds

Consultez l'intégralité de nos fonds.

Lire la suite

Clients institutionnels

Avec plus de 200 professionnels de l’investissement, UBP Asset Management a réussi à se doter d’une présence locale sur les principaux marchés mondiaux, grâce à une croissance organique et à des partenariats ciblés.

Expertise 12.06.2017

UK elections - Political challenges continue

The disappointing outcome for UK Prime Minister Theresa May’s Conservative Party suggests a fragile political backdrop as the British government enters negotiations about its exit from the European Union.