1. Newsroom
  2. Annual results 2014 - UBP increases its net earnings by nearly 9%
Menu
Communiqués de presse 27.01.2015

Annual results 2014 - UBP increases its net earnings by nearly 9%

Annual results 2014 - UBP increases its net earnings by nearly 9%

Union Bancaire Privée, UBP SA (UBP) announced today net earnings of CHF 165 million, an increase of 8.6% compared to 2013. Assets under management have risen by 12.5%, reaching CHF 98.7 billion. UBP continues to maintain a highly stable and liquid balance sheet; with a Tier 1 ratio of 29%, it is one of the best-capitalised banks in Switzerland. The Bank continues to manage costs tightly, as reflected by its cost/income ratio of 67.1%.

Newsletter

Sign up to receive UBP’s latest news & investment insights directly in your inbox

Click and enter your email address to subscribe

Investissement responsable

Quand l’investissement responsable crée de la valeur

Plus d'infromation sur l'investissement responsable UBP

Regarder la vidéo

Actualités les plus lues

Expertise 17.04.2018

Quand l’investissement responsable crée de la valeur

L’UBP continue de renforcer son engagement en matière de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG)
Expertise 16.04.2018

Dette d'entreprise émergente durable

Une nouvelle classe d’actifs pour les investisseurs responsables
Expertise 03.04.2018

Dettes privées: financement des LBO aux côtés du private equity

Le développement de la dette privée procède du grand mouvement de désintermédiation bancaire qui s’est brutalement accéléré après la crise financière de 2008.

A lire également

Expertise 17.04.2018

Quand l’investissement responsable crée de la valeur

L’UBP continue de renforcer son engagement en matière de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG)
Expertise 16.04.2018

Dette d'entreprise émergente durable

Une nouvelle classe d’actifs pour les investisseurs responsables
Expertise 03.04.2018

Dettes privées: financement des LBO aux côtés du private equity

Le développement de la dette privée procède du grand mouvement de désintermédiation bancaire qui s’est brutalement accéléré après la crise financière de 2008.