1. Newsroom
  2. Un début d’année mouvementé pour les marchés actions
Menu
UBP dans la presse 06.03.2023

Un début d’année mouvementé pour les marchés actions

Un début d’année mouvementé pour les marchés actions

Bilan (22.02.2023) - Les marchés globaux ont démarré la nouvelle année sur un «rally» dans les différentes classes d’actifs, après une perte de plus de 18% en 2022 pour le MSCI AC World.


Cet optimisme a été soutenu, en janvier, par un essoufflement de l'inflation aux Etats-Unis et dans la zone euro, ainsi que par l’annonce de la réouverture des frontières chinoises aux voyages internationaux. Ceci a également reflété un réajustement des attentes des investisseurs – tablant désormais sur une récession mondiale moins profonde –, mais aussi l’inversion de certaines tendances de survente intervenues en 2022. Des titres comme Amazon, Tesla, Meta et Nvidia ont en effet fortement rebondi après les sévères corrections enregistrées en 2022. Toutefois, contrairement aux flux d'informations macroéconomiques positives observés en janvier, certaines annonces brossaient un tableau plutôt sombre. Ainsi, les géants de la technologie Amazon, Microsoft et Alphabet ont tous annoncé d'importants plans de licenciement, et Tesla a réduit les prix dans le but de sauver ses tendances de croissance. Les attentes mondiales sur les bénéfices par action (BPA) en 2023 ont continué d'être révisées à la baisse, jusqu’à 2% à fin janvier (contre 8% à fin juin 2022), avec de fortes pressions sur les marges dans les secteurs de l'énergie et des matériaux. Courant février, certaines données macroéconomiques ont commencé à peser sur le rebond initial de janvier. Cela peut s’expliquer par une légère hausse de l’inflation aux Etats-Unis, mais également en Suisse, avec ainsi une attention renouvelée portée au narratif et au positionnement des banques centrales. Face à ces incertitudes, les investisseurs en actions devraient privilégier les stratégies affichant un profil convexe; autrement dit celles permettant de participer aux phases de hausse lorsque les marchés refléteront la stabilisation de la croissance mondiale, tout en assurant une protection durant les périodes de baisse, tant que les marchés se méfient de la détérioration des résultats et des attentes de bénéfices pour 2023. Cette convexité a historiquement constitué une qualité prépondérante du marché suisse, le pays se démarquant par la résilience de ses consommateurs et de son économie. Les composantes de l'inflation montrent des points de pression critiques pour ses pays voisins, en particulier en ce qui concerne les prix de l'alimentation, de l'énergie et des transports. Quant aux BPA pour 2023, les prévisions font état de 8,4% de croissance pour les sociétés suisses, cela tenant à un positionnement sectoriel plus défensif dans les segments dominants de la santé et de la consommation de base.

Les investisseurs devraient donc être positionnés en vue d’une plus faible visibilité des bénéfices, tout en maintenant une exposition aux opportunités de reprise attendues. A mesure que l'inflation se stabilisera et que le rythme des hausses des taux d'intérêt s'atténuera, les freins à la demande des consommateurs et aux bénéfices des entreprises devraient s'estomper tout au long de l’année 2023. Ceci pourrait ainsi conduire à un meilleur contexte de performance pour les actions mondiales en général, avec un positionnement déjà avantageux pour les actions suisses.

En savoir plus sur notre offre actions suisses et globales

TAYLOR-JOLIDON-Eleanor_150.jpg
Eleanor Taylor Jolidon
Co-Responsable de l’équipe Actions suisses
et globales de l’UBP

View her Linkedin profile

MOELLER-Martin_150.jpg
Martin Moeller
Co-Responsable de l’équipe Actions suisses
et globales de l’UBP
View his Linkedin profile

Expertise

Actions globales

Investir dans des sociétés affichant un profil de création de valeur supérieur et pérenne.


A lire également

UBP dans la presse 04.04.2024

Marchés obligataires: Un contexte positif pour le crédit

Allnews (04.04.2024) - Nous devrions assister à un changement de régime sur les marchés obligataires à l’heure où les banques centrales préparent le terrain pour de potentielles baisses de taux après le plus fort cycle de resserrement observé depuis les années 1970.

UBP dans la presse 27.03.2024

From trading to pure play: UBP’s Ivan Wong shares the beauty of a boutique bank

Asian Private Banker, Carly Lau (22.03.2024) - The beauty of working for a pure play is the core focus on wealth management, where the business is not subjected to the aggressive risk culture associated with investment banking, nor exposed to the cyclical corporate lending of commercial banking.

UBP dans la presse 26.03.2024

«10 à 15% des clients veulent du durable»

Le Temps, Sébastien Ruche (25.03.2024) - L’importance de la performance, la difficulté à faire progresser les investissements verts ou l’identité des futurs patrons de l’UBP: Guy de Picciotto, directeur général de la banque genevoise, se livre à un vaste tour d’horizon.