1. Newsroom
  2. Actions émergentes: priorité à la «diversification pays»
Menu
UBP dans la presse 05.12.2017

Actions émergentes: priorité à la «diversification pays»

Actions émergentes: priorité à la «diversification pays»

L'Agefi (16.11.2017) - Les actions émergentes ont commencé à rattraper leur retard mais n’ont effectué qu’une partie du chemin. La diversification au niveau géographique reste un élément clé pour appréhender cette zone d’investissement.


Malmenées au cours des dernières années, les actions émergentes sont revenues dans l’orbite des investisseurs internationaux. Si le rebond s’est amorcé dès janvier 2016, le chemin effectué ne représente qu’une petite partie de la sous-performance enregistrée. Les valorisations n’atteignent pas des niveaux excessifs malgré la hausse de 30% du MSCI EM (Emerging Markets) depuis le début de l’année (chiffres arrêtés le 22 septembre), soit le double de la performance enregistrée sur le MSCI World sur la même période.

Dans l’univers des actions émergentes, les grandes capitalisations offrent des performances supérieures aux petites et moyennes valeurs.

Un phénomène constaté aussi sur le marché américain à travers le parcours boursier exceptionnel des FANG, le nouvel acronyme à la mode à Wall Street désignant respectivement Facebook, Amazon, Netflix et Google. Aucun sigle ne désigne l’équivalent des « méga-caps » émergentes mais cinq valeurs se détachent nettement : le spécialiste chinois des services internet et mobiles Tencent, le Coréen Samsung Electronics, le Chinois Alibaba, le spécialiste taïwanais des semi-conducteurs TSMC et le groupe de presse sud-africain Naspers. La performance boursière de ce « Top 5 » représente cette année le double de la moyenne historique de la performance des « méga caps » émergentes. Ainsi, le phénomène de concentration de la performance observée sur les grandes valeurs technologiques américaines s’est reproduit sur les grandes valeurs émergentes, qui profitent également de l’excellente année réalisée par le secteur de l’internet et des semi-conducteurs.

La valorisation des titres « Value » à des niveaux extrêmement bas

La place prépondérante prise par la Chine dans l’indice MSCI EM mérite une vigilance particulière. Si les actions chinoises cotées à l’étranger ont tiré l’indice vers le haut, les actions domestiques chinoises ont sous-performé l’indice. L’intégration des actions A (actions libellées en yuans et largement réservées aux investisseurs chinois résidents jusqu’à récemment) est en marche et aboutirait à déséquilibrer l’indice MSCI EM. Le calendrier final reste flou mais les investisseurs doivent avoir à l’esprit cette modification de l’indice au cours des prochaines années.

Par ailleurs, les actions chinoises ont profité du stimulus budgétaire et son effet va aller en diminuant, alors que le gouvernement chinois s’est engagé à accentuer le contrôle du crédit. Dans ce contexte, les investisseurs doivent accentuer leur « diversification pays » afin de mieux maîtriser le risque. Par ailleurs, la gestion de style « Value » sur la durée reste intéressante. La faible performance des actions « Value » conduit à retrouver des niveaux de valorisation relative extrêmement bas au sein des marchés émergents, similaires à ceux observés en 2001 et 2008. La remontée des taux et la correction des valeurs technologiques pourraient déclencher le signal du rebond. Parmi les segments de marché les plus attractifs, outre le style « Value », les investisseurs pourront également accentuer leur exposition sur les midcaps, les pays de l’ASEAN, la Russie et certains producteurs de matières premières qui sont restés en retrait lors du rally actuel.

Plus d'infos sur les actions émergentes

NEGRE Mathieu_p-1.jpg

Mathieu Nègre
CFA, Head of Global Emerging Equities

Expertise

Impact investing - Contributing to a more sustainable future

What are the key features of impact investing?

Read more

Actualités les plus lues

UBP dans la presse 29.01.2021

Fixed income outlook: Positive environment for credit

Institutional Money (27.01.2021) - Despite an accelerating Covid-19 spread into year-end, risk markets concluded 2020 on a strong note as investors took confidence from the commencement of the vaccine rollout in the US and UK. 

UBP dans la presse 03.02.2021

Compelling opportunities in Japanese small-cap techs

Funds Society (28.01.2021) - An improvement in corporate governance, a stable government and a leading edge in digitalisation and robotics are making the Japanese small-cap segment a rich source of attractive opportunities for selective investors, says UBP Senior Analyst Cédric Le Berre.

UBP dans la presse 01.03.2021

La conformité à l’ère de la ‘RegTech’

Le Temps (01.03.2021) - Depuis deux décennies, l’adaptation des banques privées suisses à la prolifération de nouvelles réglementations, au renforcement des exigences de conformité fiscale, et à la globalisation de la clientèle s’apparente véritablement à une épreuve d’endurance. 


A lire également

UBP dans la presse 28.07.2021

Allier impact positif et profitabilité

Bilan (26.07.2021) - S’il existe traditionnellement une forte divergence entre nos modes de vie et nos approches d’investissement, la situation a récemment évolué. Un nombre croissant d’entreprises cotées s’attachent ainsi désormais à comprendre leur place dans le monde en dépassant le simple cadre des profits financiers.

UBP dans la presse 26.07.2021

Le Libor est mort, vive le Saron !

Le Temps (26.07.2021) - Le compte à rebours final est lancé. Dans moins de six mois, le 1er janvier 2022, le monde de la finance basculera dans l’ère post-Libor (London Interbank Offered Rate).

UBP dans la presse 21.07.2021

L’amélioration de la gouvernance des entreprises au Japon renforce l’attrait de ce marché

Agefi Actifs (23.07.2021) - L’amélioration significative de la gouvernance des entreprises au Japon – marquée notamment par la place plus importante accordée aux femmes dans les instances dirigeantes – peut constituer un catalyseur de longue durée venant renforcer le dynamisme du marché japonais.